Top 5 des œuvres littéraires pour écraser des moustiques, éd. été 2021

Préambule : cette liste est non exhaustive. Ne possédant pas tous les livres et me servant souvent des livres qui se trouvent les plus proches du lit, ce Top 5 est, par définition, limité et non scientifique. Cependant, quelques conclusions peuvent facilement être transposées aux livres qui se trouveront près de votre table de nuit.

5 – le livre Titanic – Pour faire couler le sang avec humour

Le livre annuel d’un magazine satirique allemand, millésime 1981. Un classique démodé qui a fait ses preuves. Ce livre a l’avantage d’être présent depuis très longtemps dans mon étagère. Je connais ses bons (la couverture) et mauvais (le dos) côtés. Rigide tout en étant souple, ce livre est plein d’humour sur des personnalités politiques que plus personne ne connaît et de références à la guerre froide que plus personne ne comprend.
Format : A4
Points forts : Son grand format, sa rigidité souple, sa surface imperméable
Points faibles : manque de souplesse pour les surfaces accidentées, la distance du lit (il est posé tout en haut dans l’étagère qui se trouve la plus éloignée de la tête du lit)
Indice de vlan : 6/10

4 – Les œuvres complètes des classiques russes – pour jeter un froid de Sibérie

Les Russes peuvent être remplacés par les classiques français verbeux (Zola, Hugo, Dumas, Flaubert) si vous êtes un brin nationaliste. Sauf Proust. Proust n’est pas une tapette !
Et les anglo-saxons ? On évitera les anglo-saxons dont Dan Brown, qui, même s’il est verbeux et épais, ne devrait être infligé à personne . On touche ici aux limites définies en 1949 dans la 4eme convention de Genève. John Irving c’est pas très gentil mais ça passe. Chez Irving je conseillerais Un Enfant De La Balle (716 pages quand même !) qui donnera un coté clownesque et tragicomique au coup de grâce. Qui a dit qu’on ne peut pas s’amuser en assassinant ? Pour ce qui est des anglo-saxons de qualité, ils sont souvent trop concis pour servir comme base efficace pour un bon coup envoyé dans la sale gueule d’un moustique. Avec l’attrape-cœurs vous arriverez peut-être à choper à 20 ans, mais pas un moustique. Ici il faudra avoir recours aux œuvres complètes en format broché pour pouvoir être efficace.
Format : poche, moyen
Points forts : La disponibilité, la taille compacte mais épaisse, la surface qui accroche le moustique tout en s’essuyant facilement (je conseille particulièrement la nouvelle édition des œuvres romanesques de Dostoïevski chez Actes Sud (1875-1880, 1888 pages) qui présente une surface mélangeant parfaitement ces deux qualités)
Points faibles : Son format, la disponibilité en été (qui a envie de lire un trajet de luge à travers la Sibérie en sirotant du Spritz ?)
Indice de vlan : 7 (Gogol)-9 (Dostoievsky)/10

3 – Super Picsou Géant – pour une mort géantissime

Mon édition date des années 90 et tombe en lambeaux, ce qui lui donne un caractère très aguerri. Je m’imagine qu’il fait ainsi plus peur aux moustiques et que sa seule présence sur l’étagère à côté du lit est un puissant répulsif.
Format : Moyen
Points forts : son côté rassurant et nostalgique, son expérience. La taille.
Points faibles : il tombe en lambeaux. Chaque coup peut être son dernier. Pourrait être un point fort aussi, si vous aimez les combats à chances égales. Ainsi la chasse peut se transformer en corrida. Qui tombera le premier ? Picsou ou moustique ? Le vieux capitaliste ou la jeune terreur sanguinaire ?
Indice de vlan : 8/10

2 – Gala, Elle, Paris Splatch – se plie à toute volonté

Idéal pour les moustiques qui vous ont vraiment embêtés pendant de longues heures. Envoyer la tête de Carla Bruni en pleine face d’un moustique qui vous prive d’une bonne nuit de sommeil peut vous donner un sentiment de satisfaction qui surpasse tout, même une place assise dans la ligne 13 aux heures de pointe . Morale : restez chez vous, achetez Gala, attendez l’été, ouvrez grand les fenêtres et déclenchez des batailles mémorables entre les people franchouillards et les moustiques tigres.
Avantage non négligeable des magazines glossy : la disponibilité des magazines quand vous vous bronzez la pilule dans un pays où la bonne littérature se fait rare (je pense à la Côte d’Azur).
Format : 225mm (L) x 290,5mm (H) (Elle)
Points forts : le côté pliant, sa surface lavable, l’utilisation en tapette me donne une super-excuse pour acheter mon magazine people préféré tout en restant snob vis-à-vis des gens qui achètent des magazines people.
Points faibles : j’ai un magazine people chez moi. Sur la table de chevet. Ça se trouve même que je le lis . Mais ça, je ne l’avouerai jamais.
Indice de vlan : 9/10

1 – Collapse – Du lourd

Ce livre vous rappellera que comme le moustique, vous et votre civilisation peuvent tomber d’un jour à l’autre.
Collapse est désormais un classique de la collapsologie, et il est, surtout dans son format broché, un outil formidable pour assommer un être vivant, qu’il soit de taille humaine ou plus petit. Après une rencontre fortuite avec ce livre les humanoïdes en resteront meurtris, et les moustiques aussi, mai d’une façon plus littérale.
Format : Broché
Points forts : le message, son poids, sa taille parfaite qui le rend à la fois maniable et lui donne une surface vlanesque à souhait.
Points faibles : Sa surface non lavable, le contenu vachement déprimant qui pourrait vous mettre dans un état de léthargie et vous amener à vous faire piquer sans résistance aucune.
Indice de vlan : 10/10

Pour terminer, un petit mot sur les livres photo, les monographies et les livres d’art : non ! Ce n’est pas une question de qualité de frappe, ce n’est juste pas possible. Vous ne pouvez pas, quand on vous demande ce que vous avez fait hier soir, répondre : « j’ai d’abord envoyé Picasso au plafond, mais il a raté et est tombé en pièces, puis j’ai fait voler le catalogue Cartier-Bresson qui est tombé derrière le canapé. » On sait très bien que ces livres sont des objets de présentation qui servent d’indice de votre statut social et de sujets de conversation pour vos invités, et ils ne peuvent pas remplir cette fonction si vous les envoyez derrière le canapé. Vous ne pouvez tout de même pas priver vos invités de juger vos goûts trop convenus avec médisance juste pour une nuit tranquille sans zzzzzzzzzzzziiiiiiiiiiiiiieeeuuuuuiiiii.
Si vous êtes vraiment à court d’outils, envoyez du Klimt ou du Helmut Newton. Personne ne remarquera leur absence. Je dirais même que ça rendra vos soirées plus agréables et les sourires de vos invités plus conciliants. Vous serez à la page, comme on dit.

Si vous avez un livre que vous pensez particulièrement bien adapté au meurtre des moustiques ou si vous avez des questions sur des auteurs non mentionnés ici, n’hésitez pas à me demander. Sachez que si vous osez me parler de Bernard Werber, je vous bloque illico.

Lisez aussi

Pour ou contre : faut-il bouger les corps des moustiques morts ou les laisser en place en signe d’avertissement ?

La surmortalité du moustique femelle : comparaison avec le taux de morts violentes chez l’homo sapiens mâle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.